Le 07/06/2018
Adeline

Soutenir un collègue en faisant don d’un jour de repos

Le Parlement a adopté une loi pour permettre aux salariés de faire don de leurs jours de repos non pris à leurs collègues aidants des personnes âgées ou dépendantes.

 

Depuis le 15 février 2018, les salariés du secteur privé peuvent bénéficier de ce nouveau dispositif. Sans condition d’ancienneté cette loi s’ajoute à celle concernant les parents d’enfants gravement malades et ne se substitue pas au congé de proche aidant.

 

Le salarié bénéficiaire doit venir en aide à une personne en perte d’autonomie ou présentant un handicap et doit être son conjoint, concubin, partenaire lié par un Pacs ou un ascendant, descendant, enfant ou un collatéral jusqu’au 4e degré.

 

Le salarié donneur est anonyme et ne reçoit pas de contrepartie. Il peut faire don de ses congés uniquement pour un collègue appartenant à la même entreprise.

 

L’employeur semble pouvoir refuser le congé mais le texte ne précise pas le(s) motif(s).