Le 15/06/2018
Adeline

Job d’été 2018 : soyez en règle !

Animateur de camping, surveillant de baignade, vendeur de glaces, travaux agricoles… Vous êtes en plein recrutement. Pour que cette période ne tourne pas vinaigre il est indispensable de respecter certaines règles.

 

Pour commencer il est interdit de recruter des mineurs de moins de 14 ans. Quant à ceux âgés de 14 à 16 ans, il faut obtenir une autorisation auprès de l’inspecteur du travail. La demande doit être faite 15 jours avant l’embauche, préciser la durée du contrat, la nature et les conditions de travail, les horaires et la rémunération et accompagner de l’accord écrit du représentant légal.

 

Les jeunes recrues sont soumises aux mêmes obligations que les autres salariés (respect du règlement intérieur, port d’une tenue…) et bénéficient des mêmes avantages (cantine, pauses…).

Toutefois, pour les jeunes de moins de 18 ans, le travail de nuit est interdit, les tâches confiées doivent être adaptées à leur âge et la durée du contrat ne peut excéder la moitié de la durée totale des vacances. Par exemple pour 15 jours de vacances, le contrat de peut pas dépasser 7 jours.

 

La rémunération des moins de 18 ans se fait sur la base du SMIC, soit 1 498.47€ bruts mensuels sur la base de 35h, minoré de 20% avant 17 ans et de 10% entre 17 et 18 ans. Par ailleurs, au terme de son contrat, le jeune reçoit une indemnité de congés payés égale à 10% de la totalité des salaires perçus.

 

En théorie les sommes perçues sont passibles de l’impôt sur le revenu. Cependant une exonération est prévue pour les personnes âgées de 25 ans au 1er janvier de l’année d’imposition.