Le 25/03/2020

Coronavirus : l’accès à la pilule contraceptive doit être assuré

Le confinement peut poser la question de l’accès à la pilule contraceptive, à défaut pour les patients d’avoir pu obtenir ou renouveler leur ordonnance. Focus sur les mesures annoncées par le gouvernement sur ce point.

Accès garanti à la pilule contraceptive

En cette période de confinement, le gouvernement a annoncé, le 23 mars 2020, deux mesures distinctes visant à garantir l’accès à la pilule contraceptive :

  • la contraception d’urgence peut être délivrée à toute personne en pharmacie, même sans ordonnance ;
  • la pilule contraceptive classique, prise hors cas d’urgence, est, elle, délivrée à toute personne, en pharmacie, sur présentation d’une ancienne ordonnance.

Le gouvernement a, en outre, rappelé que les médecins en ville et sages-femmes pouvaient conseiller les femmes et leurs partenaires en matière de contraception, et pratiquer leurs consultations à distance depuis le 19 mars dernier.

Ils disposent également d’une mise à disposition de masques pour continuer la prise en charge de leurs patientes.

Poursuite des opérations d’interruption de grossesse

Le Ministère de la Santé a en outre rappelé que ces mêmes professionnels pouvaient, dès lors qu’ils étaient conventionnés, réaliser des interruptions volontaires de grossesse médicamenteuses, sans passer par l’hôpital.

Le gouvernement a par ailleurs assuré qu’il était nécessaire que les interruptions de grossesse, considérées comme des interventions urgentes, continuent d’être assurées.

Source : Communiqué de presse du Ministère des Solidarités et de la Santé du 23 mars 2020

Coronavirus : l’accès à la pilule contraceptive doit être assuré © Copyright WebLex – 2020