Le 28/04/2020

Coronavirus (COVID-19) : la reprise (progressive) des courses hippiques

Parmi les multiples secteurs touchés de plein fouet par la crise économique découlant de la crise sanitaire liée au coronavirus (COVDI-19), il y le secteur hippique. Le Gouvernement vient de faire le point sur les mesures de soutien pour permettre une reprise progressive des courses hippiques.

Coronavirus (COVID-19) : les mesures de soutien au secteur hippique

Depuis la mise en place du confinement, à la mi-mars, c’est tout le secteur hippique qui est à l’arrêt : 21 000 professionnels en vivent pourtant, dont 9 000 propriétaires et 8 000 éleveurs en plus des entraîneurs et des jockeys.

C’est aussi un secteur d’activité qui s’appuie sur 13 500 points de vente (buralistes, bars, presse, etc.) pour la prise des paris, répartis partout en France.

Dès lors, le Gouvernement a annoncé son souhait d’engager une reprise des courses hippiques à partir du 11 mai (date prévue pour le début du déconfinement), à huis clos, et en mettant en place des consignes sanitaires adaptées aux circonstances.

En outre, afin de soutenir la trésorerie des entreprises du secteur hippique pendant la crise sanitaire, l’Etat a autorisé le PMU à reporter et étaler dans le temps le versement au budget de l’Etat d’une partie des prélèvements spécifiques sur les enjeux hippiques.

Enfin, le Gouvernement a rappelé que les entreprises du secteur hippique peuvent être soutenues à travers le fonds Eperon, dont l’enveloppe sert à participer au financement de projets au bénéfice de l’ensemble de la filière cheval.

Source : Communiqué de presse du Ministère de l’Economie du 27 avril 2020, n° 1020

Coronavirus (COVID-19) : la reprise (progressive) des courses hippiques © Copyright WebLex – 2020