Le 28/02/2019

Annulation du permis de conduire : le rôle des psychologues en question

Lorsqu’un conducteur a vu son permis annulé, invalidé ou suspendu pendant au moins 6 mois, et pour pouvoir de nouveau conduire, il doit obtenir un avis médical. Pour cela, il doit se soumettre à un examen psychotechnique réalisé par un psychologue qui doit préalablement avoir suivi une formation sur laquelle on en sait désormais un peu plus…

Réaliser un examen psychotechnique : formation obligatoire !

Depuis le 25 janvier 2016, tout conducteur dont le permis de conduire a été annulé, invalidé ou suspendu pour une durée d’au moins 6 mois, doit, pour pouvoir obtenir un nouveau permis ou solliciter la restitution de son permis suspendu, produire un avis médical.

Cet avis médical est délivré par un médecin attestant que le conducteur n’est atteint d’aucune affection médicale incompatible avec la délivrance du permis de conduire ou sa restitution. Il ne peut être émis qu’après que le conducteur se soit soumis à un examen psychotechnique.

Cet examen psychotechnique est réalisé par un psychologue. Pour le réaliser, le psychologue doit suivre une formation spécifique qui doit notamment lui permettre :

  • de connaître les principaux facteurs de risques pouvant être examinés avec des tests psychotechniques validés par les autorités ;
  • de connaître les principaux facteurs de risques afin de mettre en place une trame d’entretien individuel structuré ;
  • de connaître le cadre réglementaire et le déroulement de l’examen psychotechnique ;
  • d’identifier le profil des conducteurs pour lesquels est demandé un examen psychotechnique par le médecin agréé ;
  • de connaître les qualités psychotechniques requises pour choisir les tests psychotechniques les plus adaptés.

Cette formation est constituée d’une formation initiale de 9 heures et d’une formation continue de 3 heures, suivie tous les 5 ans. A l’issue de chaque formation, le psychologue va recevoir une attestation.

Ces formations comportent 2 modules qui concernent les domaines suivants :

  • Module 1 :
  • ○ les principales données épidémiologiques en matière de sécurité routière, recensées par le dernier rapport annuel disponible de l’observatoire national de la sécurité routière ;
  • ○ les aspects psychologiques et comportementaux en matière de sécurité routière ;
  • ○ le cadre réglementaire et l’organisation administrative encadrant les examens psychotechniques ;
  • Module 2 :
  • ○ les conditions de réalisation de l’examen psychotechnique ;
  • ○ les exigences concernant l’entretien individuel et le choix des tests psychotechniques requis dans le cadre du contrôle médical de l’aptitude à la conduite ;
  • ○ les écrits professionnels : avis consultatif et compte rendu de l’examen psychotechnique.

Notez que les premières formations initiales doivent avoir été suivies avant le 28 février 2021.

Sources :

  • Arrêté du 18 janvier 2019 modifiant l’arrêté du 26 août 2016 relatif à l’examen psychotechnique prévu dans le cadre du contrôle médical de l’aptitude à la conduite
  • Arrêté du 18 janvier 2019 relatif à la formation des psychologues chargés de l’examen psychotechnique dans le cadre du contrôle médical de l’aptitude à la conduite

Annulation du permis de conduire : le rôle des psychologues en question © Copyright WebLex – 2019